l’Apostolat de Madonna House
(Maison de la Madone)

Madonna House est une communauté d'hommes et femmes laïcs consacrés, et de prêtres. Nous sommes une famille de l'Église Catholique, consacrée à l'amour et au service du Christ en chacun de nous et dans tous les hommes.

l’Apostolat de Madonna HouseNotre centre de formation se trouve à Combermere, Ontario, un petit village situé à environ 300 kilomètres au nord-est de Toronto et à 140 kilomètres à l'ouest d'Ottawa, dans la vallée de la Madawaska.

Environ la moitié des quelque 200 membres vit et travaille, soit au centre de formation ou aillours dans l'apstolat à Combermere.

Les autres membres œuvrent dans 22 fondations : au Canada, aux Etats-Unis, dans les Antilles, en Angleterre, en France, au Brésil et en Afrique. Chaque fondation recoit un mandat de l'évêque du diocèse local. Certaines des fondations servent les besoins matériels de la population locale, d'autres sont principalement des « maisons d'accueil » et d'écoute. Catherine Doherty, notre fondatrice, disait que la solitude est la plus grande pauvreté des temps modernes. Dans chacune de nos maisons, la vocation la plus importante est de former une communauté d'amour, et d'ouvrir nos cœurs et notre maison aux autres.

Actuellement, notre Apostolat a deux maison francophones, dont une en Belgique et une à Rimouski, QC.

Madonna House accueille les visiteurs qui souhaitent vivre et travailler avec la communauté pendant une période plus ou moins longue.


Catherine DohertyLes débuts de Madonna House

La fondatrice de Madonna House est Catherine de Hueck Doherty, surnommée « the B » (l'abeille). Née en Russie à la fin du siècle dernier, Catherine grandit dans une famille profondément chrétienne, soumise à l'influence de l'Église catholique et de l'Église orthodoxe. Mariée très jeune à Boris de Hueck, elle devint infirmière dans l'armée pendant la première Guerre Mondiale. Contrainte à fuir la Révolution russe, elle finit par émigrer avec Boris au Canada.

En Russie, sa famille était riche. En Amérique elle dut faire des travaux manuels pour faire vivre son mari malade et son bébé, Catherine découvrit la pauvreté dans ses aspects les plus écrasants. Petit à petit, elle regrimpa l'échelle sociale, et ce fut pendant cette période qu'elle reçut ces mots de l'Evangile : « Lève-toi, va, vends tout ce que tu possèdes...donne-le aux pauvres...viens et suis-moi. » Ces mots retentissaient sans arrêt dans son cœur.

Pope John Paul II and Catherine DohertyCédant à cet appel, elle fonda Friendship House, la Maison de l'Amitié, au début des années 30. D'abord à Toronto, pendant la Crise, puis à Harlem où elle fut l'une des pionnières du combat pour la justice raciale. Plus tard, cet appel la conduisit à Combermere, où l'évêque de Pembroke l'encouragea à fonder un apostolat rural dans son diocèse. Avec son second mari, le journaliste Eddie Doherty, Catherine une fois encore recommença à vivre l'Évangile d'une manière simple et concrète, en répondant aux besoins des gens du pays, leur tendant la main de l'amitié et de la foi. Comme à Harlem et à Toronto, des hommes et des femmes se joignirent à elle. À sa surprise, certains d'entre eux étaient des prêtres. Sans plan ni idée préconçus, poussée seulement par son amour passionné pour Dieu et par le désir de faire Sa volonté, Catherine écouta Sa voix et obéit. Le fruit de cette obéissance fut Madonna House.

En 1952, en réponse à la suggestion que le Pape Pie XII fit à la fondatrice elle-même, la jeune communauté décida par vote de faire des promesses de pauvreté, de chasteté et d'obéissance. La cause de canonisation de Catherine Doherty est actuellement à l'étude.

Vous trouverez plus de renseignements sur la servante de Dieu, Catherine de Hueck Doherty, et sur sa cause à :
 
www.catherinedoherty.org

La vie de Catherine Doherty a été le sujet de nombreux ouvrages, dont Ma vie avec Dieu, dans lequel Catherine raconte ses mémoires, Catherine de Hueck Doherty : adventurière ou sainte? par Lorene Hanley Duquin, et L'expérience de Dieu : Catherine de Hueck Doherty par le père Émile-Marie Brière. On peut les obtenir à Madonna House Publications.


Catherine Doherty décrit Madonna House

Madonna HouseUne communauté d'amour

« Le but principal de Madonna House est de former une communauté d'amour. Le succès d'une mission n'est jamais dans ce qu'elle accomplit. Le succès repose, d'abord et surtout, dans l'amour que les membres de la communauté ont les uns pour les autres. »

« Pour former une communauté, vous devez d'abord entrer en contact avec la Trinité. On ne peut pas établir une communauté avec des gens qui décideraient qu'ils n'ont pas besoin de Jésus, ou qu'ils peuvent se faire Dieu. Quand nous nous mettons à aimer la Trinité, nous prenons part à cette éternelle et primordiale communauté d'amour. »

Devenir prière

« D'une main, nous touchons Dieu, et l'homme de l'autre. Ainsi prenons-nous la forme d'une croix. Un homme en forme de croix est le symbole de la prière. La seule communication vraie est celle qui existe entre deux crucifiés. »

Our Lady of the WoodsNazareth

« L'esprit de Madonna House est l'esprit de Nazareth…d'une famille. La famille de Nazareth qui était une communauté de charité parfaite et de parfait amour. »

L'évangile sans transiger

« Il est important de comprendre que l'aspect ordinaire de routine et de vie quotidienne est la trame et la chaîne qui nous permettent de vivre l'Évangile sans transiger. L'Évangile n'est jamais abstrait. Chaque mot exige une incarnation. »

Aimer Dieu et servir son prochain dans l'amour

« Un chrétien est quelqu'un qui aime Dieu. Et toute personne qui aime Dieu doit aimer réellement l'humanité. Pas l'humanité comme un tout, mais chaque individu. Aimer l'humanité signifie servir dans toutes les dimensions où vivent les hommes et les femmes. »

« Pour expliquer un peu ce que j'entends par service, je nous ai nommé le peuple du linge et de l'eau, qui imite le Christ, lavant les pieds de ses disciples. »

Mendier

« Nous sommes les mendiants du Seigneur, d'abord pour les pauvres, ensuite pour nous-mêmes. Nous mendions pour tout : l'argent, les vêtements, la nourriture, tout ce dont nous avons besoin, nous et ceux que nous servons. Nous mendions parce que nous sommes tombés amoureux d'un Mendiant qui est Dieu. Cela sert aussi à nous identifier avec les pauvres de ce monde qui sont le Christ. »

PhotoCatherine avait une vision qui lui faisait vivre l'Évangile en toute situation et dans tous les aspects de la vie. « Rien dans l'Evangile n'est abstrait » disait-elle. L'aspect ordinaire de la routine et de la vie quotidienne est la trame et la chaîne qui nous permettent de vivre l'Évangile sans transiger, de rendre le monde au Christ. Le menuisier travaille le bois. Un informaticien travaille à l'ordinateur, le cuisinier nourrit ceux qui ont faim; le blanchisseur ou la couturière habille ceux qui sont nus. La spiritualité peut s'incarner dans tout ce que nous faisons, exactement comme Jésus, le Fils de Dieu, s'est incarné. Nous vivons l'Évangile avec nos mains, notre esprit, notre cœur, au fur et à mesure que nous accomplissons les petites tâches quoti-cliennes. Nous découvrons la sainteté des petites choses bien faites jour après jour pour l'amour de Dieu, qu'il s'agisse de coudre un bouton, de taper une lettre ou de traire une vache. Notre vocation, à Madonna House, est de bien faire les petites choses pour l'amour de Dieu. Et c'est en vérité la vocation de quiconque veut suivre le Christ.

La vie simple de Nazareth que contemplait Catherine a finalement de nombreux aspects. Mais dans toutes nos vies, dans toutes nos activités, c'est la fidélité aux choses ordinaires, quotidiennes de la vie, le « devoir du moment », qui mène à la sainteté et au retour de ce monde à Dieu qui l'a créé et qui nous aime.

« Le petit mandat »

notre guide spirituel

Lève-toi et va! Vends tout ce que tu possèdes, donnes-en le prix aux pauvres, directement, personnellement. Prends Ma croix (leur croix) et suis-Moi, allant vers les pauvres, étant pauvre, un avec eux, un avec Moi.

Petit... Sois toujours petit... Sois simple... Sois pauvre... Sois comme l'enfant.

Proclame l'Evangile par ta vie, sans transiger. Sois à l'écoute de l'Esprit: Il te guidera.

Fais extrêmement bien les petites choses, par amour pour Moi.

Aime. Aime. Aime, peu importe le prix.

Va sur la place du marché. Restes-y avec Moi. Prie. Jeûne. Prie toujours.

Demeure caché. Sois une lumière pour les pas de ton frère.

Avance sans peur jusque dans les profondeurs du cœur des hommes: Je serai avec toi.

Prie sans cesse. Je serai ton repos.

PoustiniaPoustinia

Depuis la parution du livre de Catherine Doherty Poustinia, ce mot russe qui signifie « désert », est entré dans le vocabulaire spirituel de beaucoup de langues.

A Madonna House, ce mot signifie une pièce, ou une cabane, peu meublée, où on va pour prier et jeûner dans le silence et la solitude pendant 24 heures.

Les membres de la communauté et les visiteurs de longue durée vont en poustinia avec la permission de leur directeur spirituel, en accord avec les besoins de la communauté concernant le travail.

Dans la poustinia, on lit la Bible et l'on se nourrit de pain et thé. Cependant, « personne ne peut vous dire quoi faire en poustinia » disait Catherine. « Vous êtes là avec Dieu et Il vous parle au cœur. »

A Combermere, l'accent est mis sur la vie communautaire, la « poustinia du cœur », ce lieu solitaire en chacun de nous où l'on rencontre Dieu. Dans beaucoup de nos maisons, toutefois, des poustinias sont mises à la disposition de toute personne désireuse de prendre le temps de se tenir devant Dieu. Des séjours fréquents en poustinia permettent aussi aux membres de la communauté de porter devant Dieu les besoins de tous ceux qu'ils servent.

« Ce n'est pas ce que vous faites, mais ce que vous êtes, qui compte. »
— Catherine


Ce qu'est Madonna House

Voici la description faite par un des membres de notre famille :

“La vie à Madonna House comporte un certain élément de routine. Cette routine est le courant profond et régulier qui nous porte dans les bons jours et dans les jours gris, soutenant toutes choses dans l'océan de l'Amour divin.”

PhotoToute personne qui arrive à Madonna House prend connaissance de cette routine : lever à 7, prière du matin à 8 heures. Un petit déjeuner de céréales chaudes, yogourt, pain entier et thé est servi à 8 h 30. Nous allons à nos differents postes de travail à 9, jusqu'à midi. Notre travail est pour la plus grande part manuel : blanchissage, menuiserie, jardinage, conserves, peinture, nettoyage, entretien, vaisselle, etc…

Notre repas principal est à midi, suivi d'une lecture spirituelle en commun, choisie généralement dans les écrits de Catherine. Le travail continue de 3 h à 17 h, avec une pause au milieu de l'après-midi pour le thé.

PhotoNous célébrons l'Eucharistie à 17 h 15. La liturgie est le point culminant de toute la journée. Comme le disait Catherine : « Nous vivons notre vie entre deux messes. » Pour nous, la vie c'est le Christ, qui a dit : « Ceci est mon Corps, livré pour vous; ceci est mon Sang, versé pour vous. Faites ceci en mémoire de moi ». Cet esprit d'amour et de sacrifice pour Dieu et pour notre prochain doit pénétrer les moindres chose que nous faisons, le plus petit mouvement de notre cœur et de notre esprit.

A 18 h, on sert le souper qui consiste en une soupe nourrissante, un plat de légumes, du fromage ou des céréales. Après le repas, la plupart d'entre nous épluchons les légumes, faisons la vaisselle ou quelque autre besogne.

PhotoA 19 h 30, certains soirs, (quand il n'y a pas de cours, de réunion, de répétition de la chorale, de séminaire ou de rassemblement au dortoir), nous avons temps libre jusqu'à 21 h, heure à laquelle nous nous réunissons à nouveau pour bavarder autour d'une tasse de thé. A 21 h 45, nous rentrons à nos dortoirs et nous préparons à nous coucher. Les lumières s'éteignent à 23 h 15.

Tel est le rythme quotidien de notre vie. Plusieurs affirment que ce rythme sain qui donne la santé. L'horloge intérieure peu à peu commence à battre à un rythme différent du rythme trépidant de la vie moderne. Ainsi pacifiés, nous pénétrons dans un nouveau domaine de grand mystère et de profondeur infinie : c'est le royaume du cœur humain, au centre duquel demeure le Dieu vivant.

PhotoLa vraie sagesse de Nazareth ne se révèle pas à nous avant que nous n'ayons atteint le point de quiétude où nous pouvons entreprendre notre « voyage intérieur. »

Le rythme nourrissant de la vie simple, ordinaire, nous permet de prendre une plus grande conscience de ce qui existe au plus profond de nous-même. Peu à peu, nous apprenons la grande force de la vie communautaire dans le Christ.

Ceux qui font ce voyage intérieur porteront l'Évangile tout au long de leur la vie. En écoutant l'Esprit, et grâce à la puissance de l'Esprit, ils incarneront ce que le Seigneur veut pour leur propre salut et pour le salut de notre temps, où qu'ils aillent.


Programme pour les visiteurs

PhotoDes hommes et des femmes en bonne santé, généralement entre 20 et 35 ans, viennent à Madonna House pour des séjours de durée variable. Ils viennent pour partager la vie d'une famille chrétienne chaleureuse, qui pratique les conseils évangéliques de pauvreté, chasteté et obéissance et ils apprennent à incarner l'Évangile dans les actes simples de chaque jour et à écouter, avec l'aide d'une direction spirituelle, la voix du Seigneur dans leur propre vie.

On leur demande de participer complètement au programme quotidien de travail, de prière et de récréation et de servir les pauvres en chacun selon le devoir de chaque moment. Pour certains, la pauvreté ce sont les toilettes en plein air; pour d'autres, ce sont les dortoirs, le manque d'intimité, l'absence de temps libre.

Nous conseillons aux visiteurs de passer au moins une semaine à Madonna House afin de profiter au mieux de leur expérience. Nous ne pouvons malheureusement pas accepter de visiteurs pour la fin de semaine.

Les personnes qui souhaiteraient venir à Madonna House doivent écrire au responsable des laïcs, hommes ou femmes, ou des prêtres.

La colonie de CanaLa colonie de Cana

Sur un lac en forêt, à une faible distance de Madonna House, des familles se rassemblent pour renouveler leur vie chrétienne dans une atmosphère de simplicité et de détente, en communauté. Chaque session d'une semaine comprend la messe quotidienne dans notre chapelle rustique, des conférences et des temps de récréation. Plusieurs chalets relativement simples sont à la disposition de ces familles durant l'été.


prêtres à Madonna HouseLes prêtres à Madonna House

Dès son enfance, Catherine avait offert sa vie pour les prêtres. Son respect et sa compréhension de leur vocation a touché les très nombreux prêtres qui sont venus à Madonna House au long des années.

Jusqu'à présent, 16 prêtres sont membres permanents de l'apostolat. Près de la moitié sont venus en tant que laïcs et ont été ordonnés par la suite pour notre communauté. Ils vivent et travaillent comme membres de la famille de Madonna House, célèbrent les sacrements, enseignent, prient et assurent la direction spirituelle des membres de la communauté et des visiteurs.

OrdonnanceProgramme pour futurs séminaristes et associés

Au synode de 1990 à Rome sur la formation des prêtres, une année de formation spirituelle pour tous les séminaristes a été recommandée. Dix ans plus tôt, Catherine, avec la permission du Nonce apostolique du Canada, ouvrit les portes de Madonna House aux évêques qui souhaitaient envoyer des candidats à Madonna House pour un programme de formation pour futurs séminaristes. Le programme prévoit huit mois de formation spirituelle au sein de la vie communautaire de Madonna House.

Un certain nombre de prêtres et d'évêques qui son attirés par la spiritualité de Madonna House, mais se sentent appelés à la vivre dans leurs propres diocèses, deviennent associés. Ils sont actuellement environ une centaine.


La boutique cadeaux à Madonna HouseLa boutique cadeaux à Madonna House

En 1961, Catherine fit un rêve : une boutique cadeaux dont les bénéfices iraient directement aux pauvres. En tant qu'apostolat particulier, cette boutique serait gérée par des membres de Madonna House choisis pour ce travail et serait alimentée entièrement par des dons. « Notre Dame sera l'acheteuse » insista Catherine.

Le rêve est devenu réalité : des objets anciens, des dons, des vêtements, des objets d'artisanat (dont certains fabriqués à Madonna House), et des livres d'occasion sont devenus des moyens de toucher les cœurs et les âmes.

Des milliers de gens, par leurs dons, leur générosité, leur patronage et leurs prières ont aidé à alimenter le Tiers-Monde et ont rendu possible cet apostolat.


Les éditions de Madonna House

Nos propres livres : les livres de Catherine, de son mari Eddie Doherty, et d'autres membres de Madonna House, peuvent être achetés à la boutique de cadeaux ou par correspondence. Des catalogues sont envoyés sur demande. Restoration, notre publication en forme de journal, est publié 10 fois par an.

Pour obtenir la liste de nos publications françaises, suivez ce lien.

Pour recevoir un catalogue ou vous abonner, écrivez a Madonna House Publications, 2888 Dafoe Rd, RR 2, Combermere (Ontario) K0J 1L0 Canada.



Pour plus amples renseignements

D'avantage de renseignements sur l'Apostolat de Madonna House sont disponibles sur notre site web en anglais.

Veuillez adresser votre courrier à :

l'Apostolat de Madonna House
2888 Dafoe Rd
RR 2
Combermere (Ontario)   K0J 1L0
Canada

Téléphone : 613-756-3713 — Fax : 613-756-0211